Nos 5 défilés favoris de la Fashion Week Homme FW18

Cover Fashion Week Homme

Le premier round 2018 de la Fashion Week Homme parisienne s’est terminé il y a quelque jours mais les insiders de la mode ont à peine eu le temps de retrouver leurs esprits qu’il fallait déjà enchaîner avec la Haute Couture. Si toutes ces histoires de saisons, de mode Homme ou de Haute Couture ne sont toujours pas claires pour vous, on vous explique tout sur la Fashion Week juste ici. Dans le cas contraire, on vous laisse enchaîner sur notre sélection des 5 défilés les plus marquants de cette semaine de la mode.

Haider Ackermann

Des fleurs et de la soie. C’est dans cette direction que Haider Ackermann a dirigé sa collection Homme automne/hiver 2018, avec des hauts type kimono, des blazers et des vestes plus courtes. Côté pantalon, on va dans le sens contraire de la tendance oversize avec des coupes bien taillées et près du corps. Mais ce qui attire l’attention, ce sont ces incroyables manteaux longs doublés d’un tissu en soie matelassé aux couleurs vives pour des finitions ravageuses.

Jil Sanders

Contrairement à ce qu’on a vu dans les Street Style à la Fashion Week Homme FW18, Jill Sanders ne pare pas ses blazers de motifs à carreaux, mais préfère les laisser dans une couleur unie pour garder cet aspect minimaliste, presque futuristique, qui fait la collection. Chaque tenue est équipée d’un accessoire hybride entre coussin et sac de voyage qu’il est possible de porter en bandoulière. Très pratique pour être stylé lors de voyages interplanétaires.

Juun.J

juunj-fashion-week

La collection Fashion Week Homme 2018 de Juun.J brille par la façon dont l’utilisation de la doudoune est détournée, devenant maintenant une écharpe boursouflée. Aussi, la collection met l’accent sur le layering oversize avec des couches de manteaux et doudounes longues, soulignées par des accents de rouge et de jaune fluo. Lorsque motif il y a, Juun.J opte pour le carreau et le rayé, toujours efficaces.

Lemaire

Pour sa ligne 2018, Christophe Lemaire s’inspire de la campagne russe, « comme décrite par Tolstoï dans ses livres ». Ce qui en découle, ce sont des silhouettes élancées avec des coupes larges et des couleurs que l’on peut facilement associer au printemps: marron, bordeaux, orange foncé, gris foncé avec parfois des éclairs de rose et rouge éclatants. À contre-pied de ses habitudes minimalistes et peut-être moins timide, Lemaire incorpore le motif paisley sur certaines pièces comme le pull ci-dessus, des chemises et des pantalons.

Pigalle

On clôture cette sélection des 5 défilés les plus marquants de la Fashion Week Homme FW18 avec le coloré, vibrant et touchant show Pigalle. Divisé en 3 parties, la première est inspirée des tenues de la mère de Stéphane Ashpool, passée par une période en rouge et noir. Vient ensuite les personnes qui gravitent autour d’elle: des artistes, des danseurs et la communauté gay, le tout traduit ici par des couleurs pastel comme le bleu ciel, le crème ou le rose ainsi que des tissus iridescents, pailletés et motif peau de vache. Finalement, la troisième partie est liée aux amis d’enfance d’Ashpool et s’inspire des Lego. Sur une base de vêtements noir, on ajoute des touches de bleu, rouge, jaune et blanc qui vont parfaitement avec la Nike x Pigalle Air VaporMax « Utility », dévoilée spécialement lors du défilé.