93 Days of Summer : Fanny

Le 21 juin annonce le début de l’été,  l’amorce  de son rythme si caractéristique. Là les compteurs repartent souvent à zéro, les projets prennent une pause ou, au contraire, un nouvel élan d’énergie accélère les choses. Plus loin des contraintes, pendant 93 jours, l’été ouvre son champs des possibles. 

Sur cette période, @le_s2t, s’est donné la mission d’interroger 13 jeunes créatifs, sur leur passion, leur avenir et leur projet cet été.

 

 

Fanny est photographe et on peut trouver son travail dans les magazines de mode ou sur les vitrines de grandes boutiques. Il y a neuf ans, on lui offrait son premier appareil photo. Elle nous raconte un peu ce qui s’est passé depuis.

 

T’as grandi où?
J’ai grandi essentiellement à Paris, dans le 13ème vers Gobelins, et pas mal dans le Sud, j’y allais dès que j’avais des vacances.

 

Quand est-ce que t’as commencé la photo?
J’ai commencé à m’y intéresser à 14 ans et j’ai eu mon premier appareil photo pour mes 15 ans, à mon anniversaire.

 

Il y avait qui à ton anniversaire?
C’est en plein été donc personne (rires). Non je rigole, il y avait ma cousine, donc c’est la première personne que j’ai pris en photo.

 

T’as appris toute seule? T’as pris des cours?
Ben déjà j’ai lu le manuel et mine de rien ça t’apprend pas mal de trucs. Sinon dès que j’avais une question je l’ai posé à Google et souvent Google avait des réponses donc j’ai tâtonné comme ça. Aussi, j’avais de la chance car ma mère tafe à l’Institut Pasteur et elle utilise Photoshop pour retoucher des images de microscope et du coup j’avais le logiciel gratuit. Comme je suis nul en crack, c’était un investissement en moins.
Photoshop c’est pareil, j’ai tâtonné. J’étais motivé et j’essayais des nouveaux trucs tout le temps et c’est avec la curiosité que j’ai découvert.
Je sortais avec mon appareil pour shooter, parfois c’était raté, j’essayais de comprendre pourquoi c’était raté, pourquoi c’était bien…

 


“J’adore découvrir des gens à travers la photo. Je photographie mes amis, mes proches et je le fais encore dans la vie de tous les jours. J’adore leur montrer de quelle manière je les vois.”


 

T’as pas eu de mentor?
Non, j’ai beaucoup regardé d’images, je me suis cultivé, j’ai regardé beaucoup de films, tout l’univers de Michael Haneke que j’adore. Il y a eu beaucoup de photo reportages mais qui sont plus de la photo artistique en fait, genre Sally Mann, Cristina Garcia Rodero… Voilà ça c’est plus les images que je regardais malgré le fait que je fais plus des images qui sont identifiées comme de la mode. Ce sont les trucs qui m’intéressaient le plus, en terme d’ambiance, d’expression humaine, de lumière,…

 

Qu’est ce que tu kiffes prendre en photo?
Des humains. J’adore découvrir des gens à travers la photo. Les mannequins c’est différent. À la base je photographie mes amis, mes proches et je le fais encore dans la vie de tous les jours. J’adore leur montrer de quelle manière je les vois.

 

Tu les vois différemment à travers l’objectif?
Tout le monde se voit différemment. Eux-même se voient différemment. Il y a un moment une femme m’a fait un compliment en voyant sa photo, elle m’a dit “ta photo c’est moi quand je me trouve belle dans le miroir” et j’ai trouvé ça assez cool. J’aime bien de manière générale le contact humain, pas seulement celui que tu fais en photo, mais celui qui va suivre avec ta photo. Comment tu vas toucher quelqu’un qui n’était pas là, qui ne connaît pas la personne sur la photo mais qui va ressentir un truc. L’humain dans sa globalité.

 

Du coup même dans ton taf on te propose que ça?
Ca m’est arrivé deux fois qu’on shoote des accessoires et je vais pas te cacher que ça m’emmerde et que si j’aimais ça j’en aurais sans doute plus. Mais de plus en plus quand on me contacte c’est pour mon univers et je fais des trucs qui me ressemblent.
L’essentiel de mes clients me disent un peu la même chose, “on aimerait bien que tu fasses ressortir la personnalité des talents etc..”.

 


“Il y a un moment une femme m’a fait un compliment en voyant sa photo, elle m’a dit “Ta photo c’est moi quand je me trouve belle dans le miroir” et j’ai trouvé ça assez cool.”


 

Alors une fois tu m’avais parlé d’une notion de distance avec le modèle…
Alors oui, il y a une notion de distance avec le mannequin. Même si tu es un mannequin professionnel, il y a une certaine autorisation innée que tu donnes à la personne de s’approcher, mais quand tu t’approches à une certaine distance, t’as l’impression que tu rentres dans le cercle intime de la personne sans faire exprès et c’est assez intéressant. C’est vraiment quelque chose que tu vois sur le visage. Par contre c’est vrai que par rapport aux gens que je connais et ceux que je ne connais pas, j’arrive vraiment à remarquer ces signes, les détails qui changent etc… Je sais quand quelqu’un est mal à l’aise, quand je pose une question etc… Mais c’est parce que c’est mon job de regarder.

 

Tu fais quoi pour détendre les gens ?
Ca dépend de la personnalité des gens, de la personne que t’as en face. Il y a des gens qui vont trop donner qui vont être un peu “too much” donc là c’est l’inverse il faut les amener à quelque chose de plus naturel, et à l’inverse il y a des gens qui vont être braqués et qui n’arriveront pas à faire ressortir leur personnalité.

 


“J’aime bien le contact qui va suivre ta photo. Comment tu vas toucher quelqu’un qui n’était pas là, qui ne connaît pas la personne sur la photo mais qui va ressentir un truc.”


 

Niveau inspiration et créativité, est-ce que t’es inspirée tout les jours ou il y a des jours avec et des jours sans ?
Ben c’est pour ça que j’ai acheté un appareil à mi-chemin entre mon appareil pro et mon iPhone parce que je shootais tout à l’iPhone, le truc trop con. Je me disais genre ça c’est une bonne idée ou là il y a une bonne lumière et au final ce sont des photos inutilisables, donc là avec un appareil comme ça, je peux faire ce genre de photo et je peux les exploiter. Moi personnellement, c’est une passion, j’ai pas de moment où je bosse et où je bosse pas, il y a toujours un lieu où je vais passer et je vais dire il faut qu’on revienne, ou j’arrête des gens dans la rue,”eh j’aimerais bien faire des photos avec toi un moment”. Ca s’arrête jamais parce que c’est dans la continuité de ce que j’aime faire.

 

Tes amis, tes proches, ça fait partie de tes inspirations? Je vois souvent des photos de ton copain par exemple.
Ben oui c’est simple. Mon gars c’est un mannequin et je l’ai tout le temps sous la main donc dès que j’ai envie de faire un test sur lui il s’y prête. Aussi, pendant un moment j’avais un cercle de 3, 4 potes, c’était des meufs qui étaient devenues mes amies parce qu’on shootait tout le temps ensemble. Donc les gens que je prenais en photos c’était des mannequins/amis. Maintenant c’est devenu plus pro et mes potes je pense que ça les saoulerait que je les prenne en photo tout le temps.

 

Sinon tu vas faire quoi cet été ?
Je vais partir à Palerme avec mes potes et fêter mon anniv.

 

Pourquoi Palerme ?
Parce que c’est pas cher, je voulais partir en Sicile et je me suis dis pourquoi pas Palerme. Ca a l’air un peu crade et un peu mignon à la fois donc je me suis dis pourquoi pas.

 

T’as quel âge ?
J’ai 23 ans.

 

Instagram : @latourfanny