Pour atteindre le point G, VALD invite Damso et des actrices X

Nouveau coup d’éclat à travers la connexion rap franco-belge. Il y a un mois nous le quittions avec cette volonté d’imager le titre « Vitrine » issu de l’excellent album AGARTHA et c’est dans ce contexte qu’aujourd’hui, YARD retrouve VALD en compagine de Damso…et de plantureuses actrices porno.

Nous avions à cœur de présenter l’envers du décors, que ce soit des aspirations des réalisateurs en passant par l’idée de créer un tel morceau. Car le terme « Vitrine » n’est pas employé avec le même sens que vous soyez Damso ou que vous soyez VALD et pourtant, l’alchimie se crée et offre ainsi un spectacle charnel.

« Métaphoriquement, nous illustrons ainsi comment l’artiste est prisonnier de son image, de la ‘vitrine’. »

KUB & CRISTO : « Pour imager Vitrine, nous voulions rester fidèles à la direction artistique développée avec VALD jusqu’alors – des concepts décalés, prenant à contre-pied les spectateurs.
Quand on a commencé à réfléchir au clip avec VALD et son équipe, il nous paraissait évident de ne pas illustrer le texte au premier degré. Nous avons alors eu l’idée d’inverser le concept du « peep-show” : VALD et Damso seraient dans la cabine, représentant le fantasme du rappeur, devant des femmes se masturbant, prenant du plaisir face à leur performance. Métaphoriquement, nous illustrons ainsi comment l’artiste est prisonnier de son image, de la “vitrine”. Par ailleurs, ça nous a semblé original de détourner les codes misogynes du rap.
Comme c’était la première fois que nous allions bosser avec Damso, nous avons apprécié qu’il ait tout de suite validé le décalage du concept.
De plus, faire tourner des stars du porno nous a tout de suite amusé. Jessie Volt, Anna Polina et Cara Saint Germain, icônes de l’industrie du X, qui dépensent leur argent dans un peep-show de rappeurs, c’est cool, non ? »

« On s’était  dit qu’on clipperait ce titre dès l’enregistrement studio car il possédait une âme et une couleur différente des autres titres de l’album. »

VALD : « On s’était  dit qu’on clipperait ce titre dès l’enregistrement studio car il possédait une âme et une couleur différente des autres titres de l’album.
À la sortie d’AGHARTA, il y a eu un véritable engouement du public pour ce titre avec des retours très positifs et un nombre de streams assez hallucinant, ce qui nous a conforté dans notre idée.
Méga titre, méga clip, avec un méga concept, des méga réal (Kub & Christo), des mégas actrices et VALD/Damso/Seezy pour signer l’homicide, t’es choqué. »

Plus d'articles

La Fashion Week pour les nuls

93 Days of Summer : Pepper

Josman, l’anti-héros de la matrice