Dans le quotidien d’Hologram Lo’

On connaît seulement les artistes quand ils daignent se montrer à nous, leur public. Mais comme tout le monde, ils ont leurs routines, leurs habitudes… Un quotidien qu’on aimerait toucher du doigt. Pendant chaque jour d’une semaine, par une série photo, Hologram Lo’ nous permettra de pénétrer à l’intérieur d’une de ses semaines.

Le beatmaker est le personnage au centre de la culture hip-hop depuis les débuts du genre dans les quartiers new-yorkais. Pas toujours mis en avant, c’est lui qui détient pourtant, encore aujourd’hui, le dynamisme musical du rap, un véritable architecte. Contrairement aux États- Unis, le rap français n’a jamais vraiment su mettre en avant ces hommes trop souvent restés dans l’ombre.

Il a fallu attendre le dernier souffle de DJ Mehdi pour faire jaillir son nom partout dans les médias et qu’enfn soit évoquée sa vision géniale et transversale. 
Au début des années 2010, une véritable contre-proposition commence à voir le jour au sein d’un rap qui s’enlise parfois dans des sonorités rappelant celles d’Atlanta et de Chicago.

Notamment incarnée par le groupe 1995, leur profession de foi cherche à revenir aux bases de ce qui a fait l’âge d’or du hip-hop. En ce sens, les emcees (où on retrouve Nekfeu, Alpha Wann, Areno Jaz, Sneazzy West et Fonky Flav’) revendiquent cette appartenance avec des techniques de flow ciselées en se renvoyant le micro les uns les autres. Mais celui qui a totalement su réinventer ce genre « retour vers le futur » c’est Hologram Lo’. Sa Delorean MPC est au cœur de ce renouveau.

Aujourd’hui on le retrouve acteur d’un nombre impressionnant de projets allant du dernier solo de Jazzy Bazz à celui de Nekfeu en passant évidemment par celui d’Alpha Wann, son acolyte avec qui il décide de fonder le label Don Dada Records. Pour mieux comprendre cet artiste qui foisonne d’influences, nous avons décidé de le suivre pendant une semaine pour voir ce qu’il se cache en dessous de ses longs cheveux.

 

BACKSTAGE1

Lundi 17h40 – Backstage
Ca profite du calme avant concert pour bosser avec mon pote Yass LuXe. On lâche rien, pas le temps de s’amuser en tournée,
il faut avoir de l’auto discipline.

 

CAFE-2

CAFECURIEUX-Hologram-Lo-Converse

Mardi 11h15 – Café
Passage au Café curieux aux Gobelins. Le café d’un pote. Meilleur endroit pour démarrer ou terminer la journée.
Ambiance posée mais avec toujours un peu d’animation quand y’a l’équipe au bar.

 

DISQUAIRE-2

01_27

Mercredi 15h54 – Disquaire

Démocratie , le seul disquaire que je fréquente encore. Soul, Jazz, Funk, House. Peu de Rap.
Pas grave j’y vais pour trouver les prochaines pépites à sampler. Depuis 2007.

 

STAGE

Jeudi 09h30 – Stage
Mode soundcheck activé. Ca répète comme chaque jour de concert. Faire des morceaux en live dans le vide, sans le public,
c’est pas la joie mais bon, comme au foot : l’entraînement c’est obligatoire.

 

STUDIO-2

Vendredi 10h22 – Studio
Dans ma cave, mon petit home-studio. Quand j’ai un peu de temps, je rentabilise ce moment au max. J’essaie de lancer un nouveau truc, ou avancer sur ce que j’avais déjà maquetté auparavant. Le problème c’est que l’inspi vient souvent quand j’ai un rdv juste après et que je dois tout faire dans l’urgence.

 

TOUR-BUS1

TOUR-BUS-FOCUS

Dimanche 01h12 – Tour Bus
Après concert. On peut se relaxer devant FIFA avec l’équipe et s’évaluer un peu. C’est la qu’on voit qui sont les plus grandes gueules. Je joue plus trop quand je suis à Paris, donc c’est bien d’avoir ces périodes où on reprends du poil de la bête pour éviter les fessées.

 

Article sponsorisé
Retrouvez la Converse One Star Hairy Suede sur Converse

Photos : Kevin Jordan