La Fashion Week pour les nuls

La Fashion Week, ses défilés, ses stars, ses photographes… Moment où le monde de la mode est en pleine effervescence et où les acheteurs, bloggeurs et autres « fashion journalistes » se pavanent dans leurs meilleurs outfits pour espérer se retrouver dans des magazines tels que Vogue ou Highsnobiety. Il y a même des stars, comme vous avez pu le voir dans mon Street Style à la Fashion Week Homme avec A$AP Rocky ou Russell Westbrook. Faire la Fashion Week est un véritable marathon avec une dizaine de show par jour, de 10h à 21h. Avec la fatigue vient aussi avec cette question ultra récurrente : “Encore ? C’était pas la Fashion Week déjà la semaine dernière ??”. Si, et je dois avouer que ça me surprend moi même : quand t’en a fini avec la mode Homme, la Haute couture s’enchaîne à peine une semaine après… Que ce soit le nombre de Fashion Weeks dans l’année, ses acteurs ou encore la différence entre Haute couture et Prêt-à-porter, toutes ces informations prêtent facilement à confusion. Du coup, j’écris cet article pour tout vous expliquer et vous aider à y voir un peu plus clair dans tout ça.

Défilé John Varvatos SS16 à la FW de New York

La Fashion Week se déroule principalement dans quatre villes, communément appelées le “Big Four”: New York, Milan, Londres et enfin Paris. Celle de la capitale française en est la plus importante car c’est la plus ancienne, et aussi, la seule à faire un défilé Haute Couture. Rassurez-vous, on y reviendra plus tard. Ces quatre villes ne sont pas les seules à avoir leur show, il y en a d’autres qui organisent des “petites” Fashion Week. Tokyo, Copenhague, Séoul, Berlin ou encore Tbilisi en Géorgie en organisent également, mais ces défilés ne se déroulent en général que sur deux ou trois jours. En dehors de la Fashion Week, il y a aussi ce qu’on appelle les Trade Shows comme le Pitti Uomo à Florence ou le “Who’s Next” à Paris. Ce sont des salons dans lesquels des marques exposent leur collection à de potentiels acheteurs ainsi qu’à des journalistes. Il est impossible d’y accéder si vous ne faites pas partie de l’une de ces deux catégories.

Haute couture, Prêt-à-porter, Mode Homme ?

Mais revenons au sujet principal : la Fashion Week. Tout d’abord, il faut savoir qu’il y a trois “types” de show pendant la semaine de la mode : la Haute couture, la mode masculine et le Prêt-à-porter.

La Haute couture est spéciale dans le sens où le nom en lui même est une appellation juridiquement contrôlée depuis 1945. Le label “Haute couture” est un gage de qualité délivré uniquement par le Ministre de l’Industrie, après une sélection faite par la Chambre Syndicale de la Haute Couture de Paris et selon des critères bien précis. Premièrement, il faut que chaque pièce soit réalisée à la main et sur-mesure, par une équipe de 20 personnes minimum, dans les ateliers de la maison. Ensuite, deux collections doivent être présentées dans l’année, lors du défilé haute couture, avec au minimum 25 nouvelles pièces par show. Enfin, il faut être inscrit sur le calendrier officiel des collections Haute couture en tant que “membre invité” depuis au moins quatre ans et être parrainé par une autre maison Haute couture.

Les “membres invités” (ils sont 15) se distinguent des “membres permanents” dans le sens où les invités ne disposent pas de l’appellation “Haute couture” mais seulement “couture”, et sont de nouveau créateurs français qui sont exposés dans des lieux moins connus.

Défilé Tournee De Transmission Fashion Week Londres SS18

Seuls les “membres permanents” (15) ont l’appellation “Haute couture”, mais ce titre ne dure qu’un an et chaque année, les marques doivent refaire une demande et sont sélectionnées ou non par la Chambre Syndicale de la Haute Couture Parisienne. Cette année, des labels comme Chanel, Dior ou Givenchy ont l’appellation, tandis que Valentino ou Versace n’ont pas été renouvelés pour 2017.

Une dernière catégorie, les “membres correspondants” (7), sont eux aussi invités à défiler pendant la semaine Haute couture. Ce sont des maisons de luxe étrangères sélectionnées par la Chambre Syndicale, elles aussi limitées à l’appellation “couture”.

Mais la Haute couture n’est que très peu rentable, même pour les grandes marques, avec des vêtements uniques qui coûtent en moyenne entre 10 000€ et 15 000 €. Il s’agit surtout d’une vitrine qui permet aux designers de montrer l’étendue de leur créativité et de leur savoir-faire. Si ces pièces luxurieuses sont réservées à une élite, le prêt-à-porter, en revanche, est orienté grand public et est la principale source de revenu des maisons de mode.

Défilé Margiela Haute Couture SS17

Beaucoup plus simple à comprendre que la Haute couture, le Prêt-à-porter (ou “PàP”) est la collection que l’on retrouve dans les magasins et qui ne sont pas des pièces uniques sur-mesure faites main. C’est au contraire des pièces faites en usines et destinées à une production de masse. La majorité des vêtements qui défilent sur un podium prêt-à-porter se retrouvent en magasin 6 mois plus tard. Si le prêt-à-porter est à l’origine plutôt orienté femme, il n’est pas surprenant de retrouver des hommes dans les défilé de PàP, ce qui apporte encore plus de confusion pour la différence entre PàP et mode masculine.

La mode masculine est le type de défilé le plus jeune des trois, puisqu’il n’existe que depuis 2012. La Fashion Week Homme est tout simplement du prêt-à-porter mais fait pour la gent masculine, même si on retrouve parfois des femmes lors des défilés. En résumé, la Haute couture c’est des pièces uniques faites main. Le prêt-à-porter, des pièces faites en usine et destinées à la production de masse pour femmes (même si certaines marques mélangent les genres). Et enfin la mode homme c’est du prêt-à-porter… pour hommes !

Nombre de défilé par an ? 

C’est une partie qui est difficile à comprendre pour les non-initiés (et parfois même pour les initiés d’ailleurs): la fréquence des défilés. Une année de Fashion Week se divise en deux saisons: automne-hiver et printemps-été, souvent abrégés SS (Spring-Sumer) et FW (Fall-Winter). Sachant ça, vous pouvez facilement faire le calcul et vous rendre compte qu’une marque qui possède l’appellation “haute couture” peut avoir jusqu’à six défilés par an, soit deux par catégorie. La Haute couture a lieu en janvier pour la saison printemps-été qui suit et en juin pour la saison automne-hiver qui suit. Par contre, c’est un peu différent pour le prêt-à-porter et la mode homme, accrochez vous. Le PàP a lieu en mars pour la saison automne-hiver qui suit et en septembre pour la saison printemps-été de l’année suivante. Enfin pour l’homme, c’est encore plus casse tête: en janvier on présente la collection automne-hiver de la même année et en juin, c’est la collection printemps-été pour l’année d’après. Pour donner un exemple concret, la Fashion Week Homme de janvier présentait la collection automne-hiver 2017 et celle de juin a présenté la collection printemps-été de l’année 2018.

Calendrier de la Fashion Week Femme Printemps/Été 2018

Dans les faits, aucune marque n’a six défilés par an, car cela coûterait beaucoup trop cher. Un défilé (le lieu, les mannequins, la gestions des invités, la logistique…) peut entraîner des dépenses allant d’une centaine de milliers d’euros à plusieurs millions d’euros pour les plus grosses marques. Du coup, des marques comme Gucci ou Burberry ont décidé de faire des défilés mixtes, pour des raisons pratiques et économiques.