NWCMRS : Ray BLK

Pour cette fin de semaine, YARD choisit de vous présenter un artiste aux multiples talents, et qui mériterait d’avoir plus d’exposition.

 

Age : 23 ans

Ville : Londres (Sud Est)

Instagram : @Rayblk

Twitter : @RayBLK_

 

Présentation

Je m’appelle Ray Blk, le Ray vient de mon nom de famille et BLK (prononcer black) est l’acronyme de Building (Construire), Living (Vivre), Knowing (Savoir) – J’essaye d’encourager les gens à construire et à se défoncer à la tâche afin de créer l’avenir et la carrière qu’ils souhaient avoir, tout particulièrement lorsqu’ils sont jeunes. Je veux également rappeler aux gens qu’il faut profiter de la vie pleinement ! Nous n’en avons qu’une, autant en profiter. Prenons des risques et tirons-en le meilleur. Enfin, le savoir est primordial car je pense que l’éducation est très importante, nous devrions tenter d’apprendre à travers nos vies, qu’on ait 10 ans ou 100.

Depuis l’enfance, la musique m’a toujours fasciné. J’intégrais chaque chorale : celle de l’école, celle de l’église ou encore celle du quartier. J’ai alors commencé à écouter les CD de Mariah Carey et ceux de Whitney Houston qui appartenaient à ma mère, j’essayais de les imiter et cela m’a inspiré à écrire mes propres chansons dès l’age de 9 ans. Ce n’est que vers mes 18 ans que j’ai décidé de mettre mes chasons en ligne. Les gens ont commencé à les entendre et ça s’est répendu et me voici aujourd’hui…Je fais du R&B mais les racines de ma musique remontent à la Soul et au Hip Hop car c’est ce qui m’a le plus inspiré lorsque j’ai grandi. Mes textes sont vraiment basés sur toutes ces choses qu’on a vécu : l’amour, la perte d’un être cher, le courage, la peur…mais avant toutes choses, la musique que j’écris parle de la force qu’on a.

 

 

J’ai écris « My Hood » après que ma maison ait été cambriolé par des voisins vivant à l’étage inférieur. Cet incident m’a fait détesté le quartier sensible dans lequel j’ai grandi, pourtant, la chanson parle de l’amour mais aussi de la haine que j’éprouve pour le sud de Londres.L’année dernière je travaillais sur mon premier vrai projet, mon mini album « Durt » et toutes ces expériences m’ont mené là où j’en suis aujourd’hui. Et à pareil moment l’année prochaine, j’espère avoir sorti mon premier album. J’espère préparer la tournée qui va avec ou être déjà en tournée d’ailleurs. Accomplir tout cela serait tellement gratifiant.