Dans la tête des campeurs à l’ouverture du shop Supreme Paris

Supreme Paris

 

Impossible de marcher dans la rue de Barbette ce jeudi 10 mars : Supreme et ses adeptes ont envahi le quartier du Marais. La marque new-yorkaise ouvrait aujourd’hui son premier magasin dans la capitale et sa deuxième boutique en Europe. Un événement très attendu qui a logiquement rassemblé des centaines de personnes, attendant avec enthousiasme l’ouverture des portes. Afin d’éviter tout débordement seulement 500 tickets d’entrée ont été distribués très tôt dans la matinée. Certains s’étaient donc donnés rendez-vous à l’aube pour s’assurer d’être les premiers à fouler le sol de la boutique tandis que d’autres, délimitant la fin de la queue, ont bivouaqué toute l’après-midi avant de pouvoir s’entasser à leur tour dans la skateshop. Revendeurs ou simples fans, tous se sont mis d’accord pour décrire cette journée d’inauguration comme un événement qui restera encré dans la culture urbaine.

 

garry

 


Gary (32 ans) : « Étant collectionneur depuis l’âge de 17 ans, je vis cet événement comme quelque chose d’exceptionnel. Aujourd’hui ils ouvrent leur deuxième shop en Europe après celui de Londres. Ce n’est pas qu’une marque c’est un mouvement et avec l’ouverture de ce magasin, on a un côté street dans un quartier chic. »


 

 

Mathéo

 


Mathéo (20 ans) : « Je suis venu pour essayer d’acheter un maximum de vêtements en essayant d’en garder certains pour moi et de revendre le reste sur des groupes Facebook. Supreme propose des produits rares et très demandés, il y a donc une marge à se faire lors de la revente. Maintenant qu’il y a un shop à Paris, il y aura surement moins de demande et nous receleurs devront donc baisser nos prix ». 


 

 

clarice

 


Clarisse (25 ans) : « Je suis venu pour m’acheter le Box Logo Supreme édition Paris. Je fais la queue depuis 7 heures pour un t-shirt mais c’est également pour observer l’environnement et l’ambiance qu’il y a aujourd’hui. Quand je suis arrivée pour récupérer mon ticket tôt ce matin, il y a eu deux bagarres, maintenant c’est calme. « 


 

IMG_5752

 


Luc (22 ans) : « Je suis venu pour le t-shirt Box Logo Paris et aussi pour tenter de trouver des articles que l’on ne trouve pas forcément dans le magasin de Londres. Je pense qu’il est important de respecter Supreme pour l’organisation de cette journée alors que beaucoup de problèmes pouvaient se poser. Outre-Atlantique à chaque nouvelle collection les gens se comportent comme des sauvages dans la queue. »


 

matheo

 


Loïc (26 ans) : « Je suis venu de Genève exprès pour ça sans être sûr que le shop allait ouvrir. Je me suis inscrit sur la liste à 3 heures du matin avant d’aller dormir à l’hôtel. J’ai un avion ce soir à 20h45 donc j’espère pouvoir quand même rentrer dans le magasin et faire mes achats. »


 

 

Loic

 

 

sac-supreme

 

500

 

bonnet-sup

 

Photo: Terence Bik