Ce week-end à la Biennale de Paname, l'art appartient aux jeunes

Ce week-end à la Biennale de Paname, l’art appartient aux jeunes

Biennale-Paname-art

Par les artistes et pour eux, par les jeunes et pour eux, la Biennale de Paname fait figure d’exception dans le paysage des foires d’art contemporain à Paris. Fondée par les artistes Salomé Partouche et Jean-Samuel Halifi, la Biennale de Paname n’est pas seulement une exposition et diffère d’un simple salon d’art. À l’occasion de sa deuxième édition, des showcases, des DJ sets (parmi lesquels Kitsune Kendra, qu’on vous présentait ici) et des conférences sont mis en place afin de contextualiser et de donner vie à la jeune création contemporaine d’aujourd’hui.

Photographies, dessins, projections, sculptures et installations de 25 artistes se juxtaposent pendant 3 jours dans le lieu qui abritait encore récemment la Maison Rouge. Parmi les artistes présentés, Mounir Ayache questionne les représentations du monde arabe en Occident en jouant avec les frontières de l’entertainment, Johan Papaconstantino, fait de la pratique de la peinture un art de nouveau à notre image et Sung Lee, elle, met bout à bout l’aquarelle avec le monde de la mode. D’œuvres en œuvres, les artistes émergents de la Biennale de Paname jonglent entre sujets de société et innovations esthétiques, interrogent des sujets tels que l’homophobie dans le sport, la marginalité ou les médias de masse. Quelles sont les préoccupations des jeunes créateurs ? Comment réinventent-ils des médiums et des styles parfois vieux comme le monde ? Qui sont les artistes émergents à suivre ? On pense avoir trouvé quelques réponses.

Biennale de Paname
Du 17 au 20 octobre
10, Boulevard de la Bastille
75012
Gratuit

Informations pratiques

Send this to a friend