Coronavirus : impacts et actions pour nos cultures

Coronavirus : impacts et actions pour nos cultures

covid-yard-coronavirus-culture-impact-annulation

La culture en PLS. Avec l’épidémie de coronavirus et ce qu’on appelle désormais le « Grand confinement », le monde culturel traverse une crise inédite : report des événements, annulation des festivals, industrie à l’arrêt… Beaucoup d’acteurs ne se laissent pas abattre, d’autres font des appels à l’aide. Dans cet article mis à jour plusieurs fois par semaine, nous regrouperons les informations et actions qui concernent les domaines culturels dont YARD se revendique, pour que chacun puisse comprendre un peu plus les enjeux et trouver des réponses.

Dernière mise à jour : jeudi 7 mai.

« Maintenant, c’est des ‘Bonjour’ à distance. » Depuis le 17 mars, les Français sont officiellement en confinement. Loin les uns des autres mais tous ensemble sur les réseaux sociaux, beaucoup essaient de voir le verre à moitié plein : plusieurs initiatives se sont progressivement mises en place, entre rendez-vous quotidiens sur Instagram pour des Lives toujours plus nombreux et initiatives solidaires malheureusement nécessaires.

Comme de très nombreux secteurs d’activité, le monde de la culture galère. Clairement, certains acteurs ne s’en relèveront pas. Pour autant personne ne baisse vraiment les bras et tout le monde s’interroge : qu’est-ce qu’on peut faire à l’heure actuelle ? Qu’est-ce qu’on pourra faire demain ? Qu’est-ce qui doit changer ? Qu’est-ce qu’on annule, qu’est-ce qu’on reporte, comment doit-on agir ? Beaucoup, beaucoup de questions, parfois précises mais aussi générales, auxquelles il n’est pas toujours évident de trouver des réponses.

Alors que depuis le début de l’épidémie, les médias culturels dont nous faisons partie s’efforcent de trouver des moyens de contourner les contraintes pour continuer à produire, pour créer de nouveaux formats et faire (presque) comme si de rien n’était, les milieux dans lesquels on baigne tous souffrent, agissent, et envisagent demain. Plutôt que de se contenter d’attendre que l’orage passe, il faut aussi faire face à l’orage qui gronde.

Avec cet article, nous souhaitons lancer un fil actualisé plusieurs fois par semaine, dès que ça semblera nécessaire, pour y regrouper info par info, action par action, tout ce qui concerne l’impact du coronavirus sur nos secteurs culturels : le monde de la musique, celui de la mode et, sans rentrer dans le détail des compétitions, de la culture sport. Une veille qui n’a pas pour but d’être exhaustive mais qui s’efforcera d’être le plus pertinente possible pour permettre à tous de mieux comprendre les enjeux sur la culture de la crise que nous traversons, donner des solutions, et anticiper demain.

L’intervention d’Emmanuel Macron à propos de la Culture| 07.05.20

Le Président de la République a pris la parole hier après s’être entretenu avec une douzaine d’artistes, dont Abd Al Malik et Catherine Ringer pour la musique. Concernant l’impact de la crise sanitaire sur le monde de la culture, il a évoqué des grandes lignes et les plans de soutiens du gouvernement pour le secteur. Pour les intermittents qui le réclamaient, ce ne sera pas exactement “l’année blanche”, mais plutôt la prolongation du droit à l’assurance chômage, jusqu’à l’été 2021. Pour les encourager à faire leur nombre d’heures dès lors que les conditions sanitaires seront réunies, le gouvernement envisage de créer une plateforme mettant en relation artistes, techniciens et mairies pour leur permettre d’intervenir en écoles, voir de participer à des colonies de vacances.

Les salles de répétition vont progressivement rouvrir dès le 11 mai, ainsi que les magasins de disques. Le lancement “d’un grand programme de commande publique” impliquant notamment “les jeunes créateurs de moins de 30 ans” a été évoqué, ainsi que la consolidation d’une “Europe de la culture”, sans que les détails n’aient été précisés. Le ministre de la Culture a indiqué que les artistes-auteurs qui ne pouvaient jusqu’alors pas bénéficier du fonds de soutiens mis en place par l’État, pourront désormais y avoir accès.

Des fashion weeks digitales à Milan et Paris| 07.05.20

Après Londres, Milan et Paris ont annoncé à leur tour l’organisation d’une fashion week digitale. La capitale lombarde présentera en ligne les collections printemps-été 2021 homme ainsi que les pré-collections printemps 2021 homme et femme, du 14 au 17 juillet. Une plateforme numérique, accessible depuis le site et les réseaux sociaux de la Camera Nazionale della Moda italiana, proposera des contenus photos et vidéos, des interviews, des images en coulisses, des webinaires, des performances live, des showrooms virtuels… 

De son côté, la Fédération de la Haute Couture et de la Mode orchestrera sa « Paris Fashion Week online » du 9 au 13 juillet, autour, elle aussi, d’une plateforme numérique. « Chaque maison sera présente sous la forme d’un film-vidéo créatif et libre » explique la fédération. « D’autres contenus figureront dans un volet éditorialisé de la plateforme. L’ensemble sera largement relayé sur les principaux réseaux de diffusion mondiaux. »

Plus d’infos sur Fashion Network.

Le WAN organise une réflexion sur l’Afrique post-coronavirus et un concert digital géant| 06.05.20

Le 25 mai prochain, le WAN (Worldwide Afro Network) organise une campagne de sensibilisation et de réflexion autour du coronavirus et de ses conséquences sur le continent Africain. Au programme des échanges sur les réseaux sociaux avec des leaders, artistes et innovateurs, et un concert 2.0 diffusé en direct sur les différentes chaînes nationales africaines.
Au lineup entre autres : Youssou N’Dour, Oumou Sangaré, Baaba Maal, Lenine, Tiken Jah Fakoly, Wizkid, Hiro, Fally Ipupa, Jocelyne Beroard, Jacob Desvarieux, Cheick Tidiane Seck…

Plus d’infos sur WAN.AFRICA.

AC Milan : un concert en collaboration avec Jay-Z pour la bonne cause| 05.05.20

Un concert virtuel va être organisé ce dimanche soir à 21h (heure française) afin de lever des fonds pour les travailleurs qui prennent des risques chaque jour malgré la pandémie de coronavirus. L’argent récolté sur cette page web ira directement aux organisations Direct Relief et Fondazione Milan. Le concert sera retransmis sur les réseaux sociaux de l’AC Milan. À noter que certains footballeurs tels que Thierry Henry ou Kaka seront également de la partie et laisseront des messages dans de courtes vidéos.

Plus d’infos sur Foot Mercato.

Quentin Bordin, Tyrsa et Julien Pham lancent « La Vida Locale »| 05.05.20

Née d’une conversation avec Julien et Alexis et de la triste constatation de de nombreuses commerces locaux et indépendants n’auront certainement pas la chance de réouvrir suite au 11 Mai. Nous avons souhaité créer un moyen simple de soutenir et partager nos enseignes préférées. L’idée est de promouvoir une approche différente, de rappeler qu’il y a d’autres options.
Ce n’est pas une initiative personnelle, ce n’est pas un label de qualité, ce n’est pas un nouveau message alarmiste. Mais une invitation à réfléchir à nos habitudes de consommation.

Dans une volonté de voir ce message se propager organiquement, comme il doit l’être, la mécanique est très simple. Les deux visuels ci-dessous expliquent la démarche, on peut les partager en post ou en story. Puis de partager en story vos commerces et vos restaurants locaux et indépendants en y ajoutant le #LaVidaLocale.

#MODE | #MUSIQUE | #SPORT

#MODE

StockX lance « Campaign for a Cause » pour aider l’Organisation Mondiale de la Santé | 01.05.20

Afin de venir en aide à l’organisation dans la lutte mondiale contre le COVID-19, StockX a rallié sa communauté pour qu’elle fasse don de pièces uniques et très convoitées qui seront tirées au sort sur la plate-forme: des baskets, des vêtements, des accessoires et des objets d’art ‘collector’. Sarah Andelman, Don C, Karlie Kloss, Futura, Usain Bolt, Lionel Messi, Hasan Minhaj, Steve Aoki, Ludacris et bien d’autre sont répondu présent au rendez-vous et ont fait don d’articles personnels pour la cause.

Chacun peut participer au tirage au sort en faisant un don de 13€sur l’un des articles du catalogue de la campagne. Chaque don permet également au participant de gagner une boîte cadeau qui contient des pièces uniques vendues sur le site.

Plus d’infos sur StockX.

Carine Roitfeld organise le premier défilé virtuel à domicile, contre le Covid-19| 30.04.20

Chaque année, en clôture du Festival de Cannes, Carine Roitfeld organise un défilé de mode dans le cadre du gala de l’amfAR, fondation qui lutte contre le sida. Mais ce vendredi, à 22h, l’événement prendra une toute autre forme : il mettra en scène, en direct sur YouTube, des mannequins qui défileront chez elles, avec ce qu’elles auront trouvé dans leur garde-robe. 

De nombreuses personnalité ont répondu à l’appel de Carine Roitfeld : Kim Kardashian, Simon Porte Jacquemus, Hailey Bieber, Virgil Abloh, Alexander Wang, Heron Preston, Maria Grazia Chiuri… Elles participeront bénévolement à l’événement et feront des dons à l’amfAR, qui seront reversés à la recherche contre le Covid-19.

Saint Laurent ne défilera plus| 27.04.20

Conscient[e] de la conjoncture actuelle et des changements radicaux qu’elle induit”, la Maison Saint Laurent a annoncé qu’elle ne défilera pas dans le cadre du calendrier officiel de la fashion week en 2020, mais qu’elle avancera à son rythme, selon son propre agenda. Elle souhaite légitimer“la valeur du temps” et privilégier “le rapport aux personnes et à leur quotidien”.

La campagne FaceTime de Jacquemus | 27.04.20

Les mesures de confinement empêchent la réalisation de shootings mode léchés, dans des décors spectaculaires. Alors, pour promouvoir sa collection Printemps-Eté 2020, Jacquemus s’est adapté. Dans le cadre d’une campagne baptisée « Jacquemus at home », Bella Hadid et Barbara Ferreira (Euphoria) ont posé pour le créateur chez elles, via FaceTime, devant l’objectif du photographe Pierre-Ange Carlotti.

Découvrez les images sur Instagram.

Supreme et Takashi Murakami contre le COVID-19 | 24.04.20

Mardi 21 avril, la griffe Supreme a dévoilé un t-shirt créé en collaboration avec l’artiste japonais Takashi Murakami, dont les recettes seront versées à HELP USA, une association qui vient en aide aux sans-abris, très vulnérables pendant la pandémie. Flanqué du « box logo » orné des fleurettes pop caractéristiques de l’artiste, ce t-shirt blanc minimaliste sera vendu au prix de 60 dollars.

Plus d’infos sur Vanity Fair.

La consommation d’habillement chute de 60,9% en mars | 22.04.20

Contraints d’avoir fermé boutique en raison des mesures de confinement, les distributeurs français de textile/habillement ont lourdement souffert au mois de mars. Au total, leurs chiffres d’affaires ont chuté de 60,9 % au cours du troisième mois de l’année, selon les premiers résultats transmis par l’Institut Français de la Mode.

Les hypermarchés, qui ont continué de vendre des vêtements, enregistrent la baisse la moins prononcée (-52,1 %), tandis que les grands magasins son

t ceux qui ont le plus subi (-67,1 %). L’activité en ligne des distributeurs physiques, qui a reculé de 13 % sur la période en moyenne, n’a pas permis de compenser la baisse des ventes en magasin

La fashion week de Londres sera non genrée et digitale | 21.04.20

Si les prochaines fashion week homme ont été annulées, Londres a décidé de repenser l’événement sous une autre forme. Le British Fashion Council a annoncé aujourd’hui qu’une fashion week mêlant les collections homme et femme se tiendrait du 12 au 14 juin via une plateforme digitale, accessible aux professionnels comme au grand public.

Les designers communiqueront à travers des interviews, des podcasts, des journaux de bord, des webinaires et des showrooms virtuels, qui permettront de réaliser des ventes directement auprès du public, comme des revendeurs. Cette initiative représente tout à la fois une opportunité de contourner les contraintes imposées par la pandémie et de démocratiser un événement d’ordinaire hypra exclusif, en s’adressant à une audience massive et mondiale.

Une baisse de 20% de la valeur des marques de mode ? | 20.04.20

Selon le cabinet de conseil londonien Brand Finance, la valeur des 500 plus grandes marques au monde pourrait accuser une baisse d’1 trillion de dollars, avec la pandémie de Covid-19. Le secteur de la mode serait l’un des plus affectés.

« La pandémie de Covid-19 va sans aucun doute frapper de plein fouet le secteur de l’habillement — Brand Finance estime que les marques de vêtements pourraient subir une chute de 20% de leur valorisation. Ces marques, qui font actuellement face à des fermetures de magasins et d’usines, des ruptures dans leurs chaînes d’approvisionnement et une clientèle confrontée à une incertitude économique sans précédent, vont devoir se préparer à vivre une période éprouvante et tumultueuse » commente Richard Haigh, Directeur Général de Brand Finance.

Plus d’infos sur Brand Finance

Mode et coronavirus : « Ils ont tous franchi la ligne rouge » selon Jean Touitou

Le fondateur d’A.P.C. a répondu aux questions de Business of Fashion au sujet de l’impact du coronavirus sur l’industrie de la mode. Et il n’a pas mâché ses mots : « Il y a trop de marchandises qui font le tour du monde comme des fous, à la recherche de plus gros profits. […] Il devrait y avoir un montant d’argent raisonnable qui peut être toléré, après lequel il y aurait une ligne rouge. Et ils ont tous franchi la ligne rouge.“

Plus d’infos sur Business of Fashion

Cours mode et culture avec des experts de chez Chanel ou encore Yves Saint Laurent par l’Institut Français de la Mode

Nouvelle offre de divertissement en cette période de confinement. L’Institut Français de la Mode (IFM) va mettre en place des cours de mode en ligne dès le 30 mars prochain. Et les professeurs ne seront autre que Simon Porte Jacquemus, Christelle Kocher, Sidney Toledano CEO de LVMH Fashion Group ou encore le styliste anglais Paul Smith.

Plus d’infos sur Future Learn

Les marques de mode se mobilisent

Pour faire face à la crise sanitaire actuelle, l’industrie de la mode se mobilise. Focus sur plusieurs initiatives solidaires : 

Kering a effectué un don auprès de plusieurs fondations d’hôpitaux italiennes ainsi qu’à l’Institut Pasteur, pour soutenir ses recherches contre le Covid-19. Balenciaga, Saint Laurent et Gucci ont également mobilisé leurs ateliers pour produire masques et blouses à destination du personnel hospitalier, en Italie et en France. Le groupe a par ailleurs prévu de fournir 3 millions de masques chirurgicaux en provenance de Chine aux services de santé français. De son côté, Gucci a annoncé un don de 2 millions d’euros au profit de deux campagnes de financement participatif, l’une pour le Fonds d’aide créé par les Nations Unies, l’autre pour l’Office italien de la protection civile. 

Les unités de production de parfums de Christian Dior, Guerlain et Givenchy ont adapté leur activité au contexte pour fabriquer en grande quantité du gel hydroalcoolique à l’usage des hôpitaux français. Des commandes de plusieurs millions de masques chirurgicaux et FFP2 ainsi que d’appareils respiratoires ont été également sécurisées par le groupe pour les autorités sanitaires françaises. Louis Vuitton a par ailleurs mobilisé ses ateliers pour confectionner des masques et des blouses.

Chanel a décidé de maintenir à 100% la rémunération de ses 8500 salariés, plutôt que de recourir au chômage partiel. La Maison s’est également engagée auprès des structures hospitalières françaises à hauteur de 1,2 millions d’euros, à travers des contributions au fonds d’urgence créé par la Fondation de l’AP-HP, à la Fondation Georges Pompidou et aux services du SAMU. Chanel a par ailleurs offert plus de 50 000 masques au personnel hospitalier et mobilise désormais ses usines pour en confectionner de nouveaux, ainsi que des blouses. 

A l’instar de Chanel, Hermès a annoncé qu’elle maintiendrait le salaire de base de ses 15 500 collaborateurs en France et dans le monde. La maison a également produit plus de trente tonnes de gel hydroalcoolique et fait don de plus de 30 000 masques de protections. À cela, s’ajoute un don à hauteur de 20 millions d’euros pour l’AP-HP. 

La directrice artistique Miuccia Prada et son mari Patrizio Bertelli (PDG du groupe Prada) ainsi que Carlo Mazzi (Président du groupe) ont décidé d’offrir à titre personnel une donation de deux unités de soins intensifs et de réanimation à trois hôpitaux de Milan. Prada propose également une série de talks hebdomadaires en live sur son Instagram, accompagnés de dons auprès de l’UNESCO. La Maison orchestre par ailleurs des visites virtuelles de sa Fondation pour l’art contemporain et mobilise ses ateliers pour produire masques de protection et blouses à destination du personnel hospitalier. 

Moncler a effectué un don de 10 millions d’euros pour soutenir la construction d’un hôpital en Italie. 

Nike a annoncé faire un don de 15 millions de dollars, réparti entre plusieurs organisations luttant contre la propagation du virus. La marque a par ailleurs développé plusieurs autres initiatives : la conception, en partenariat avec l’Oregon Health & Science University, de masques à visière à partir de semelles de Nike Air recyclées, une campagne virale relayée par les athlètes Nike sur les réseaux sociaux autour du message « If you ever dreamed of playing for millions around the world, now is your chance » et l’organisation de la Living Room Cup, une série de défis à réaliser à la Maison, inaugurée par Cristiano Ronaldo lors de la première semaine.

New Balance a engagé une partie de sa main-d’œuvre américaine pour développer des masques dans ses usines. La marque a également annoncé un versement de 2 millions de dollars auprès de différentes organisations impliquées dans la lutte contre l’épidémie de Covid-19. 

Donatella Versace, ainsi que sa fille Allegra Versace Beck, ont annoncé faire un don de 200 000 euros auprès d’un hôpital de Milan. 

Dolce & Gabbana s’est engagé à financer une grande étude scientifique en Italie, visant à constituer une base pour la mise au point d’outils diagnostiques et thérapeutiques.

La Ralph Lauren Corporate Foundation a fait un don de 10 millions de dollars pour aider les personnes impactées par la pandémie. L’organisation s’est également engagée à produire 250 000 masques et surblouses avec ses partenaires américains. 

Burberry s’est engagé à faciliter la livraison de matériel médical (masques, blouses…), fournir plus de 100 000 masques au National Health Service, réorganiser ses usines de trench-coat dans la production de blouses et de masques ou encore financer la recherche d’un vaccin mise au point par l’Université d’Oxford. La marque a également effectué plusieurs dons auprès d’associations caritatives. 

Valentino a imaginé un programme pour divertir ses 4500 employés dans le monde pendant le confinement: cours de Vinyasa et de Yin Yoga avec Louise Von Celsing, cours de cuisine avec un laboratoire créatif milanais ou encore playlist créée en exclusivité par Michel Gaubert. Le groupe Mayhoola, dont font partie Valentino ainsi que Balmain et Pal Zileri, participe également à hauteur d’1 million d’euros au projet d’agrandissement d’un hôpital à Madrid, dans le but d’accueillir 1300 patients atteints du Covid-19.

Levi’s s’est engagé à donner 3 millions de dollars pour sa communauté de collaborateurs et de partenaires. La Fondation Levi Strauss soutient également de nombreuses organisations comme Chinese for Affirmative Action, Médecins Sans Frontières et le Fonds d’action urgente pour les droits des femmes. La marque a par ailleurs lancé une campagne de dons auprès de ses employés, initié la série “5:01 Live” avec différents artistes (comme Snoop Dogg) sur son Instagram ou encore fourni des masques aux hôpitaux du monde entier. 

H&M a annoncé mettre sa chaîne d’approvisionnement au service de la production d’équipements de protection individuelle pour les hôpitaux et le personnel du secteur de la santé. La Fondation H&M s’est également engagée à effectuer un don de 500 000 dollars au Fonds d’aide de l’Organisation Mondiale de la Santé.

Le groupe Fast Retailing (Uniqlo, Theory, Comptoir des Cotonniers…) a offert 10 millions de masques aux institutions médicales du Japon et dans le monde. 

Helmut Lang a lancé sur Instagram un concours de design de t-shirts, pour réveiller la créativité en période de confinement : la marque partagera ses favoris sur sa page Instagram et produira en édition limitée les trois meilleurs, qui seront commercialisés sur son e-shop. 

Skims, la marque shapewear de Kim Kardashian, s’est engagée à effectuer un don d’un million de dollars pour venir en aide aux mères et enfants touchés par le virus.

Mango s’est engagé à fournir deux millions de masques à différents hôpitaux espagnols.

Chloé a initié Chloé Voices, une série de contenus avec des talents inspirants, autour de performances, de concerts maison et de discussions en direct, diffusée sur sa page Instagram, ses Lives et ses Stories. La Maison s’est également engagée à reverser 10% du montant de ses ventes en faveur du plan d’action d’urgence de l’UNICEf. 

covid-yard-coronavirus-culture-impact-annulation

#MUSIQUE

Artistes : les aides disponibles dans le cadre de la crise COVID | 01.05.20

La crise du COVID et la situation inédite du confinement se sont soldés par des conséquences désastreuses sur le plan économique. Dans ce contexte, de nombreux artistes ont mis à profit leurs audiences et leur popularité pour s’organiser autour d’actions et récolter des fonds pour personnel soignant. Le site REVRSE fait le point sur toutes les aides disponibles aujourd’hui.

Plus d’infos sur REVRSE.

De nouvelles aides pour la musique proposées par le Centre National de la Musique| 30.04.20

Première institution du monde de la musique à avoir réagi suite aux annonces de confinement du gouvernement, le CNM avait dès mi-mars lancé un fonds de secours pour les PME/TPE du monde du spectacle. Annoncé hier lors d’un Webinaire organisé par le groupe Believe, une nouvelle aide est en cours de mise en place. Un fonds concernant la musique enregistrée, les labels, les disquaires et les éditeurs va être ouvert au mois de mai et sera destiné à aider les trésoreries à court terme.

L’Amoeba Music, disquaire mythique de L.A., ne rouvrira pas ses portes | 29.04.20

« It is with a very heavy heart that we must announce that the massive impact from COVID-19 has forced Amoeba Hollywood to remain closed until we move to our new location this fall. We are devastated. We know you are too. » Il était un des plus beaux bâtiments d’Hollywood, siégeant sur le Sunset Boulevard. La pandémie de coronavirus aura été fatale et le disque s’arrête de tourner : après un mois de spéculation, le célèbre disquaire indépendant Amoeba Music a annoncé qu’il ne rouvrirait pas sa boutique d’origine, située à l’angle de Sunset et Cahuenga, comme le rapporte The New York Times. La boutique avait fermé ses portes depuis le mois de mars et les premières consignes de confinement.
L’entreprise a annoncé consacrer son énergie à l’ouverture d’un nouveau site, à l’automne prochain, non loin sur Hollywood Boulevard.

Plus d’infos sur Forbes.

570 000 euros de fonds récoltés par United We Stream pour la culture club berlinoise| 24.04.20

Vous l’aurez remarqué, on ne fait pas beaucoup la fête en ce moment. Il y a bien des événements qui s’organisent en ligne, sur Instagram Live ou sur Zoom, mais malgré des initiatives de plus en plus originales et populaires, on est encore loin d’avoir trouvé un véritable modèle qui permet aux DJ et aux artistes d’être rémunérés à la hauteur de leurs talents.

Lancé le 18 mars 2020, United We Stream est une initiative allemande qui permet d’accéder aux plus grands clubs digitaux du monde gratuitement, et de suivre des sets de DJ de tous bords en direct de chez soi. Associée à cette démarche, United We Talk fait intervenir les acteurs de l’écosystème de la nuit pour discuter des enjeux liés à l’actuelle crise sanitaire et son impact sur la musique électronique. Divertissement, information, et aussi levée de fonds. United We Stream a appelé à la solidarité, et à déjà récolté plus de 570 000 euros pour la culture club berlinoise. Un modèle à suivre pour le monde de la nuit en France ?

Plus d’infos sur Technopol.

Des dons pour les artistes sur Spotify | 23.04.20

Spotify a annoncé hier qu’une nouvelle fonctionnalité serait lancée, nommée the Artist Fundraising Pick. Elle permet aux artistes d’indiquer sur leur profil un lien direct permettant aux fans de leur adresser des dons. Les temps de balades ou passés dans les transports ayant été réduits et ainsi, ayant fait baisser une partie de la consommation de la musique en streaming, cette contribution peut venir à point nommé pour de nombreux artistes. Cette initiative est menée en partenariat avec les applications et sites Cash App, GoFundMe et PayPal. Dans le cas de Cash App, 1 million a déjà été donné de leur part afin de soutenir les artistes. Ceux qui utiliseront cette fonctionnalité seront d’emblée crédités de 100 dollars leur étant donnés par l’application. Spotify a précisé qu’ils ne prendraient aucune commission sur les transactions générées.

Accepter des donations plutôt que rémunérer justement, la décision sera sans doute discutée à un moment où un autre. Le musicien électronique Jean-Michel Jarre, également président du CISAC (Confédération Internationale des Sociétés d’Auteurs et Compositeurs), à souvent répété “we’re not asking for charity, just fair remuneration”. “Les artistes n’ont pas besoin d’un téléthon. Ce ne sont pas des malades qu’il faut aider”.

Plus d’infos sur Spotify.

Orelsan et Keblack rejoignent la vente aux enchères de JuL | 23.04.20

La semaine dernière, JuL annonçait mettre aux enchères la totalité de ses certifications singles et albums reçues tout au long de sa carrière pour aider les hôpitaux pendant la crise sanitaire du COVID-19. Rejoint très vite par d’autres artistes, la cagnotte monte aujourd’hui à plus de 100.000 euros. Orelsan et Keblack viennent de suivre le pas à leur tour. La vente aux enchères se finira lundi 27 avril.

Plus d’infos sur Drout Online.

La fête est-elle finie ? | 21.04.20

Pas de YARD Summer Club cet été, c’est presque sur. Pas de YARD Winter Club, c’est fortement possible également. Difficile de prévoir quoi que ce soit avec certitude tant les scénarios sont faits d’improbabilités et de doutes, mais la majorité des professionnels de l’industrie du spectacle s’accordent pour dire que la reprise des concerts et des festivals devrait se faire parmi les derniers. Le Président de la République a annoncé qu’aucun rassemblement de type concert ou festival ne pourra avoir lieu avant au moins mi-juillet. Le Ministère de la Culture a ouvert une cellule d’accompagnement (festivals-covid19@culture.gouv.fr), mais selon Jean-Paul Roland, directeur des Eurockéennes, «pour l’instant, la cellule de crise du ministère de la Culture envoie des réponses automatiques aux demandes adressées par les festivals» (Libération). Et les assurances jouent pour l’instant sur les détails, ce qui rend l’incertitude économique terrible pour les évènements ayant été contraints d’annuler.

En attendant, le Centre National de la Musique a mis en place un fonds de secours de 11,5 millions pour les TPE et PME du spectacle et de variété. En partenariat, Spotify s’est engagé à soutenir l’initiative du CNM, et à doubler les dons qui leur sont accordés. Les modalités concernant ce fonds ont été explicitées en vidéo par Mary Vercauteren dans l’émission En-Quête d’Info Covid-19 & Musique sur la chaîne de l’IRMA. Les alternatives type Live sur Instagram n’étant pas encore des solutions lucratives pour les artistes, peut-être que finira par se mettre en place un live avec des dons pour le secteur, envoyant un signal d’entraide et d’espoir aussi pour les organisateurs de fêtes et d’évènements de musique.

Plus d’infos ici.

Les disquaires et labels indépendants s’activent face à la crise | 20.04.20

Comme tous les secteurs de la musique, les disquaires et labels indépendants sont actuellement dans une impasse : leurs boutiques et bureaux fermées, ils ne peuvent plus vendre d’albums physiquement. Pour faire face à la crise, labels et disquaires s’organisent ainsi différemment : la plupart passent maintenant leurs commandes en lignes sur les réseaux sociaux ou sur Discogs, tandis que le label Beggars a lui ouvert une carte mondiale des disquaires indépendant à travers le monde pour aider les commerces à côté de chez soi. Mardi 14 avril, la SCCP, Société civile des producteurs phonographiques (SCPP) annonçait un plan de soutien de 9 millions d’euros pour ces structures. Leur avenir reste complexe : “Des disques mort-nés vont sortir et des carrières d’artistes en développement vont prendre cher. Dans six mois, ce sera la chute des répartitions des droits voisins et des programmes d’aides. Sur les équilibres financiers, on est dans le sauvetage de la distribution dans un premier temps. »

Plus d’infos sur Libération

La plateforme BandCamp renonce à nouveau à sa commission pour soutenir les artistes | 20.04.20

Dès les premiers jours de confinement mi-mars, la plateforme d’hébergement de musique BandCamp a pris une décision forte pour soutenir les artistes dont les revenus allaient être impactés par l’impossibilité de se produire sur scène. Ils ont levé leurs commissions habituelles afin que les revenus générés atterrissent directement dans les poches des artistes et des labels, sans intermédiaire le temps d’une journée. 800 000 articles ont alors été vendus, soit une recette de 4,3 millions d dollars, des ventes 15 fois plus élevées qu’à l’habitude. BandCamp étant un des seuls espaces d’hébergement gratuit permettant une rémunération, il s’agit d’un site très prisé par les musiciens indépendants. Cette mesure a donc été massivement soutenue par un public de consommateur qui a l’habitude d’avoir une démarche de solidarité envers la musique qui lui plait.

Hier, la plateforme a annoncé que cet évènement était sur le point de se reproduire. Le vendredi 1er mai à nouveau, les commissions BandCamp seront intégralement levés et l’argent versé par les fans reviendra totalement aux artistes et aux labels les publiant.

Plus d’infos sur Bandcamp.

Le Centre National de la Musique lance fonds de secours de 11,5 millions d’euros

La crise sanitaire que traverse le pays crée, pour le secteur de la musique et des variétés, une situation extrêmement critique, en particulier pour de nombreuses TPE/PME qui peuvent connaître dès à présent des difficultés de trésorerie. En conséquence, le conseil d’administration du Centre national de la musique a voté la création d’un fonds de secours aux entreprises du spectacle de musique et de variétés. Le fonds de secours est abondé par le Centre national de la musique à hauteur de 10M€, par la SACEM, l’ADAMI et la SPEDIDAM à hauteur de 500K€ chacun.

Plus d’infos sur le CNV

Tu achètes des bonbons au CBD, Kalash donne de l’argent aux infirmiers

« Vous achetez un paquet de bonbons CBD, Ligne Verte et Kalash financent le personnel hospitalier. » Efficace. Le mwaka boss fait dans l’originalité : pour chaque paquet acheté (un peu moins de 8 euros), Ligne Verte reverse 2 euros pour l’achat de matériel médical à un groupement d’infirmières basé en Martinique. Kalash s’engage ensuite à doubler la somme récoltée.

Plus d’infos sur Ligne verte CBD

Les effets du confinement sur le streaming : moins de streams mais toujours plus d’abonnements

Si l’industrie de la musique enregistrée est touchée par la crise liée à la propagation du COVID-19, du fait de la quasi-absence de revenus sur les ventes physiques et de la baisse du nombre de streams quotidiens dans le monde, le tableau n’est pas intégralement noirci. Ainsi, le New York Times s’est penché sur des données relatives à l’évolution des dépenses par carte bancaire des habitants des Etats-Unis, du 26 mars au 1er avril dernier. Une analyse de données qui a révélé une augmentation de 20% des dépenses en abonnements premium à Spotify et Apple Music, en comparaison du 26 mars au 1er avril 2019. Alors certes, le nombre d’abonnés aux plateformes de streaming augmente en permanence, ce qui oblige à tempérer l’impact positif des mesures de confinement sur ces chiffres. Néanmoins, aucune nouvelle positive n’est de refus en ces temps économiquement rudes.

Plus d’infos sur Music Business Worldwide

Lady Gaga organise un concert caritatif à travers le monde avec Christine & The Queens et Angèle

Déjà très active depuis plusieurs semaines sur le sujet (elle a déjà récolté 35 millions de dollars de dons pour l’OMS auprès de grandes entreprises) Lady Gaga organisera dans la nuit de samedi à dimanche un concert caritatif retransmis dans le monde entier. Intitulé One World : Together At Home, l’événement invitera des stars de la musique mondiale (Taylor Swift, Billie Eilish, Pharrell Williams, Paul McCartney, Lizzo, Burna Boy…) à jouer depuis chez eux des morceaux de leur répertoire en direct sur tous les réseaux sociaux et à la télévision, puisque en France, CStar et France 2 diffuseront l’événement en direct  de 2h à 4h du matin (un replay sera disponible). À noter que deux artistes francophones participeront à l’événement, Christine & The Queens et Angèle.

Plus d’infos ici sur CNEWS

La SCPP lance un plan d’aide de 9 millions d’euros

Les droits voisins des producteurs de musique sont gérés en France par 2 sociétés: la SCPP et la SPPF. La première d’entre elles a annoncé le 14 avril lancer un plan de 9 millions d’euros d’aides à destination de ses membres producteurs. 5,22 millions d’euros sont consacrés à des aides financières, tandis que 3,78 millions sont consacrés à un supplément d’aides à la création, afin de “favoriser la relance de l’activité à l’issue du confinement”.

Plus d’infos sur le SCPP

La PPL débloque des fonds pour aider les producteurs et interprètes du marché britannique

Au Royaume-Uni, les droits voisins sont gérés pour les producteurs de phonogrammes et pour les interprètes par une seule et unique société de gestion de droits : la PPL. Celle-ci vient d’annoncer une donation de 700.000 livres à 3 organisations soutenant divers acteurs du monde de la musique impactés par la crise du COVID-19. 500 000 livres reviennent à Help Musicians UK qui cherche à aider les professionnels de la musique dans leur ensemble, 100 000 à The Musician’s Union qui vient en soutien aux musiciens et 100 000 à AIM, qui soutient les entrepreneurs et travailleurs free-lance indépendants. Un don qui suit le mouvement initié par la SACEM, qui a prévu de verser 6 millions d’euros de fonds et d’avances sur royalties à ses membres, également suivi par la GEMA, équivalent allemand de la Sacem, qui a elle mis en place un fonds d’aide de 40 millions d’euros au profit de ses membres.

Plus d’infos sur Music Business Worldwide

Westside Gunn est venu à bout du coronavirus

Alors que la sortie de son projet Pray For Paris est prévue ce 17 avril, le rappeur Westside Gunn a révélé sur Instagram avoir été touché par le coronavirus, mais s’en est depuis rétabli. « Je ne voulais pas que qui que ce soit ressente de la pitié pour moi, je me suis battu pendant des semaines, je ne pouvais pas voir mes enfants, je suis allé à l’hôpital avec le sentiment que c’était mon dernier souffle. Ce sont les fans et tout l’amour que j’ai reçu qui m’ont permis de tenir le coup. »

Plus d’infos sur Complex

NSS : 200 créatifs prennent la parole face au COVID-19

Le magazine NSS a donné la parole à plus de 200 créatifs à travers le monde pour évoquer leurs projets, leurs rêves et leurs inquiétudes.

Plus d’infos sur NSS Mag

Vers un échange des billets de festival et concert en bons d’achat ?

Afin de soutenir la culture, le gouvernement allemand a décidé de transformer les billets achetés pour des concerts, festivals, ou événements sportifs par des bons, valables jusqu’en fin 2021. Une solution pour éviter de pénaliser les organisateurs avec des remboursements qu’ils ne pourraient assurer. Une solution à l’échelle européenne ?

Plus d’infos sur Trax Mag

Le Dour Festival reporté à 2021 : une décision plus sage qu’un report en 2020 ?

Le festival belge, qui devait se tenir du 15 au 19 juillet prochain, a pris une décision radicale mais logique en préférant zapper complètement l’année 2020 de leur calendrier. « Même si nous espérions sauver l’été, force est de constater que la saison des festivals approche à grands pas et que la situation, elle, n’a pas suffisamment évolué. Nous avons sollicité les avis de nombreux experts, longuement parlé avec les artistes. Le Conseil national de sécurité a annoncé des nouvelles mesures. Toutes les activités culturelles, festives sont interdites jusqu’au 31 août inclus. […] Contribuons à stopper la propagation de ce virus. C’est désormais le seul véritable enjeu. Nos festivals feront une pause, tous les préparatifs sont à présent arrêtés. Nous serons de retour pour vous faire danser 2021. »

Plus d’infos sur Dour Festival

Franck Riester, ministre de la Culture, annonce que des petits festivals « pourront se tenir »

Bizarre. Sur France Inter, le ministre de la culture Franck Riester a évoqué les conséquences de la crise sanitaire actuelle sur la culture, avec des annulations en cascade de festivals, mais aussi sur l’audiovisuel public et privé. « Si des festivals sont adaptés à des jauges petites, qu’il n’y a pas de problème de sécurité, nous les accompagnerons. »

Plus d’infos sur France Inter

Solidays annulé, la lutte contre le sida affaiblie

Alors qu’Emmanuel Macron a interdit tous les festivals jusqu’à mi-juillet pour l’instant, certains organisateurs mettent en avant le cas de force majeure, tandis que d’autres s’appuient sur l’annulation des tournées de leurs têtes d’affiche pour passer leur tour cette année. Les enjeux sont très lourds tant les cachets des artistes ont grimpé dans un contexte de vive concurrence. Après notamment Lollapalozza et le Hellfest il y a quelques jours, Solidays vient d’annoncer son annulation. L’ardoise est lourde pour le festival avec 400.000 à 500.000 euros déjà engagés, ce qui met en péril les actions de lutte contre le sida dans une vingtaine de pays. Solidays avait rapporté l’an dernier 3,2 millions d’euros et fait travailler 10 000 personnes.

Plus d’infos sur les Echos

Timbaland et Swizz Beatz créent Verzuz et organisent des battles de songwriters sur Instagram Live

Depuis le début du confinement les producteurs de légende Timbaland et Swizz Beatz on fait jouer leur carnet d’adresse pour organiser des battles de songwriters et producteurs sur Instagram Live.
L’idée est née d’une performance à SummerJam 2017 où les deux producteurs ont à tour de rôle joué leurs titres les plus emblématiques, laissant le public les départager.
Jusqu’ici ils ont réussi à programmer entre autre Boi-1da vs. Hit Boy, RZA vs. DJ Premier ou encore Teddy Riley vs. Babyface.

Plus d’infos sur LA Times

Les effets du confinement sur le streaming : moins de streams mais toujours plus d’abonnements

Si l’industrie de la musique enregistrée est touchée par la crise liée à la propagation du COVID-19, du fait de la quasi-absence de revenus sur les ventes physiques et de la baisse du nombre de streams quotidiens dans le monde, le tableau n’est pas intégralement noirci. Ainsi, le New York Times s’est penché sur des données relatives à l’évolution des dépenses par carte bancaire des habitants des Etats-Unis, du 26 mars au 1er avril dernier. Une analyse de données qui a révélé une augmentation de 20% des dépenses en abonnements premium à Spotify et Apple Music, en comparaison du 26 mars au 1er avril 2019. Alors certes, le nombre d’abonnés aux plateformes de streaming augmente en permanence, ce qui oblige à tempérer l’impact positif des mesures de confinement sur ces chiffres. Néanmoins, aucune nouvelle positive n’est de refus en ces temps économiquement rudes.

Plus d’infos sur Music Business Worldwide

L’Adami lance à son tour un plan d’aide de 11,3 millions d’euros

L’Adami, l’une des deux sociétés de gestion de droits des artistes-interprètes, a annoncé le 15 avril le lancement d’un plan de 11,3 millions d’euros à destination des artistes. L’essentiel des dépenses consiste en le versement de paiements exceptionnels directement aux artistes. L’Adami a profité de ce communiqué de presse pour annoncer que ses collaborateurs sont en situation de télétravail pour 95% d’entre eux, ce qui a permis le versement des droits des artistes de mars dans son intégralité et dans les délais.

Plus d’infos sur ADAMI

Les mesures d’aides de la SACEM pour ses auteurs, compositeurs et éditeurs

La SACEM a peut-être du mal à payer Maitre Gims, mais pas le reste de ses sociétaires. Pour les auteurs, compositeurs et éditeurs inscrits, la société de gestion collective principale en France à ouvert un fonds de secours pour faire face à l’actuelle crise sanitaire.

Le Conseil d’Administration s’est réuni dès le 26 mars pour proposer ces options :

Le fonds de secours
Une aide d’urgence non remboursable de 1500, 3000 ou 5000 euros peut être versée selon votre situation. Des justificatifs sont à fournir afin d’expliquer l’urgence de votre situation professionnelle. Un document PDF d’une vingtaine de pages est disponible pour vous aider dans la rédaction de cette demande. Pour accéder au formulaire de demande d’aide, vous devez être connecté à votre espace membre sur le site de la SACEM. Ce fonds de secours exceptionnel est actuellement ouvert jusqu’à la fin de l’année 2020, mais il est recommandé d’envoyer son dossier plus tôt que tard.

Les documents demandés sont : un courrier explicatif détaillé de votre situation, un CV, le dernier avis d’imposition, un RIB, et toute pièce attestant des difficultés exceptionnelles que vous rencontrez. Le site de la SACEM est assez laborieux, ne vous laissez pas décourager par les formalités.

Avances exceptionnelles
Des avances exceptionnelles de droits d’auteur sont mises en place. Disponibles à partir de mai 2020, elles sont remboursables à partir de janvier 2022 et avec un lissage des remboursements sur 5 ans. Elles sont à envisager en prenant en compte que l’impact de la crise actuelle en termes de droits d’auteurs répartis se fera ressentir principalement à partir de janvier 2021, lorsque seront collectés les droits générés dans la période que nous vivons.

Vous pouvez réclamer cette avance remboursable si vous avez généré au moins 2700 euros de droits sur l’année 2019 (montant net réparti). L’avance est ensuite calculée en prenant en compte 10% de la moyenne de vos droits sur les trois dernières années. Ce dispositif d’avances exceptionnelles est ouvert jusqu’en juillet 2021. N’oubliez pas de prendre en compte qu’une avance n’est pas un cadeau, il s’agit de votre propre argent que la SACEM vous donne avant que vous l’ayez gagné.

Aide aux éditeurs
Pour les éditeurs de musique, il existe déjà un programme d’aide. Il est augmenté d’1 millions d’euros, et élargi dans ses critères. Ce programme d’aide au développement éditorial a pour objectif d’accompagner durant la période de crise et d’aider à relancer les activités. Les demandes d’aides aux éditeurs sont disponibles à partir du 15 avril.

Ces aides ne bénéficient donc qu’aux inscrits SACEM. Si vous n’êtes pas sociétaires, ou si vous l’êtes mais que vous avez des questions quant à la constitution des dossiers ou l’engagement qu’implique l’avance exceptionnelle, voici deux options.

Les équipes de la SACEM sont joignables par e-mail (societaires@sacem.fr) ou par téléphone (01 47 15 47 15).

Aide juridique
La GAM, Guilde des Artistes de la Musique, met à disposition une aide juridique gratuite via le cabinet Jouclards Avocats. Adressez vos questions juridiques et comptables à contact@lagam.org

Plus d’infos sur la SACEM

Ghost Killer Track organise la Producers Champion League sur Instagram

Le producteur français Ghost Killer Track, notamment connu pour avoir produit le hit français « Popopop » de Gambi, a eu la bonne idée début avril de lancer la « Producers Champion League » pour décorer le meilleur producteur francophone. Le concept est simple : tous les jours, il invite deux beatmakers en live sur Instagram à s’affronter pendant trois rounds, prod contre prod. Après un débrief en fin de journée façon Canal Football Club, il laisse le public voter pour celui dont les prods ont le plus enflammé le live. L’occasion de voir de voir le grand cru de la production à la française montrer l’étendue de leur talent.

Plus d’infos sur l’Instagram de Ghost Killer Track

Jul met toutes ses certifications aux enchères pour aider les hôpitaux

Avec plus de 3 millions de disques vendus à travers sa carrière, Jul s’est hissé à la place du plus gros vendeur de l’histoire du rap français. Avec la crise sanitaire que nous traversons, l’artiste a décidé de mettre aux enchères la totalité des certifications (or, platine, double-platine, triple-platine, diamant) reçues pour ses singles et ses albums aux enchères. L’initiative se tient jusqu’au 27 avril et a déjà été rejointe par Djadja et Dinaz, S.pri Noir, Kalash Criminel et Yseult.

Plus d’infos sur Drout Online

covid-yard-coronavirus-culture-impact-annulation

#SPORT

L’Olympique de Marseille accueille des femmes victimes de violence | 20.04.20

Ses infrastructures actuellement vacantes, l’Olympique de Marseille vient de s’associer avec l’association SOS Femmes 33 pour accueillir durant toute la période de confinement des femmes victimes de violences. Depuis la semaine dernière, une vingtaines de femmes avec leurs enfants sont donc accueillies dans les locaux du centre d’entrainement Robert Louis Dreyfus du club, pour 44 places disponibles au total. Toutes les personnes sont prises en charges par les membres de l’association SOS Femmes 33, tandis que le club offre 3 repas par jours via son partenaire de la Sodexo ainsi que l’accès à un de ses terrains d’entrainements pour les enfants. “Quand les femmes sont dans des hôtels, le suivi est différent. Il y a moins d’espace et le contact se fait plus par téléphone. J’ajoute un paramètre symbolique mais très important: pour les adolescents qui aiment l’OM, être ici à la Commanderie leur permet de retrouver le sourire, ce qui est déjà une petite victoire. »

Plus d’infos sur RMC Sport

Reprise du foot en juillet vs joueurs en fin de contrat en juin

L’UEFA a demandé aux Ligues de terminer les épreuves nationales le 3 août prochain, et se réserve la possibilité de disputer la Ligue des champions et la Ligue Europa sur tout le mois d’août – si les compétitions peuvent reprendre. De nombreux contrats de joueurs s’achèvent le 30 juin 2020, dont à peu près 120 footballeurs de Ligue 1. Quelles solutions ?

Plus d’infos sur le Parisien

Les joueurs de foot au chômage partiel : normal ou choquant ?

La grande majorité des clubs de Ligue 1 a opté pour la mise en chômage partiel de leurs salariés, dont leurs joueurs professionnels. Concrètement, le club indemnise ses joueurs, ses secrétaires, ses kinés ou encore ses jardiniers à 70% de leur rémunération brute (environ 84% en net). Puis l’État le rembourse, dans la limite de 4.850 euros par salarié, selon un décret dont la publication est attendue cette semaine. Un recours tout à fait légal, mais qui pose une question morale : l’assurance chômage a-t-elle vocation à combler des salaires mensuels de plusieurs centaines de milliers d’euros ?

Plus d’infos sur Les Echos

Antoine Griezmann s’associe avec Squeezie, Gotaga et Doigby pour la Croix Rouge

Très présent sur Twitch en ce moment, Antoine Griezmann participait à une émission caritative avec trois personnalités du monde du jeu vidéo et habitués de la plateforme de streaming ce lundi soir : Gotaga, Squeezie et Doigby. Le quatuor a récolté plus de 30 000 euros pour la Croix Rouge.

Plus d’infos sur l’Équipe

L’Équipe organise un Tournoi FIFA en direct pour aider l’AP-HP

L’Équipe s’est associé à Gamersducoeur et E-Sport-stadium pour diffuser un deuxième tournoi FIFA de personnalités, afin de promouvoir les dons en faveur de l’AP-HP. Suivez le tournoi en direct vidéo de vendredi à dimanche sur L’Équipe.

Plus d’infos sur l’Équipe

La NBA vend des masques au profit d’œuvres de charité

Alors que Westbrook a donné 650 ordinateurs aux écoliers de Houston, que Jeremy Lin a promis un million de dollars de don et que de très nombreux joueurs suivent cet exemple (le Français Rudy Gobert, premier joueur a avoir été testé positif au coronavirus, avait donné 500 000 dollars dès le début de la crise aux USA), la NBA et la WNBA y vont aussi de leurs initiatives. Les deux ligues se sont associées pour lancer des masques de protection pour le public à l’effigie des franchises, dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. Les masques proposent les logos de l’ensemble des équipes qui sont à l’arrêt depuis le 11 mars dernier.

Plus d’infos sur l’Équipe

La baisse momentanée des salaires est-elle illégitime ?

La baisse momentanée des salaires souhaitée par les clubs a provoqué un large débat en Angleterre. Stijn Francis, l’agent du défenseur Toby Alderweireld, a décidé de dénoncer l’attitude des clubs dans cette situation de crise. « Les clubs qui demandent maintenant de réduire les salaires des joueurs sapent le principe de stabilité contractuelle. Si les clubs insistent sur une baisse de salaire, les joueurs doivent être placés dans la même situation que tout travailleur régulier. Les clubs qui réduisent le salaire de leurs joueurs devraient accepter que les joueurs puissent mettre fin à leur emploi gratuitement et ces clubs ne devraient plus pouvoir demander de frais de transfert si le joueur souhaitait partir. » Critiqués publiquement pour le fait de ne pas se plier aux souhaits de leurs clubs, les joueurs ont rétorqué qu’ils voulaient faire un geste financier, mais dont le but n’était pas uniquement de faire une ristourne pour leurs employeurs.

Plus d’infos sur Walfoot

Send this to a friend