Michael Jordan s’est écroulé sur le terrain (1996)

Michael Jordan s’est écroulé sur le terrain (1996)

A chacune de ses victoires, Michael Jordan brandissait le trophée tandis que son père James se tenait à ses côtés. Ces moments père/fils immortalisés par les photographes restent une des images fortes de l’histoire du championnat NBA.

Le 16 juin 1996, jour de la fête des pères, se joue le sixième match de la finale NBA. Les Bulls de Chicago reçoivent alors les Supersonics de Seattle, cela fait trois ans que Michael Jordan et son équipe n’ont pas glané de nouvelle bague.

Les Chicagoan partent nettement favoris puisqu’ils mènent logiquement 3-0 dans la série. Cependant, les Supersonics resserrent l’écart à 3-2 et font douter les partenaires d’Air Jordan. La solution viendra du « franchise player » des Bulls. Dans ce « game 6 » disputé, il signe une performance mythique : Michael Jordan assure un total de 22 points en l’espace de 43 minutes. Il marque panier sur panier sans jamais échouer comme s’il était animé par une force extérieure. Le leader de l’équipe se donne corps et âme dans cette rencontre si bien qu’il la mène à la victoire avec un score final de : 87-75. Quand sonne la fin du dernier quart temps, tous les coéquipiers de Michael Jordan sont à la fête et sabrent le champagne pour célébrer leur quatrième titre NBA alors que le joueur s’effondre au sol. Michael Jordan cède à l’émotion qui le prend depuis le début de la rencontre. Il s’allonge sur le parquet les yeux humides après cette victoire et ne se relève pas.

 

 

La cause de cet effondrement s’explique par l’absence de James Jordan. Pour la première fois, il n’est pas là lors d’un des succès de son fils. En effet, James Jordan a été sauvagement assassiné en 1993, c’est pourquoi la même année Michael avait annoncé sa retraite, alors à l’apogée de sa carrière, avant de revenir et de remporter ce titre.

Si les larmes de Michael Jordan ont coulé ce jour-là, c’est bel et bien pour son père qu’il aimait appeler son « meilleur ami ». Cet homme de pouvoir était omniprésent dans la vie de son fils et a joué un rôle important dans sa carrière. James Jordan a encouragé et nourrit l’ambition de Michael à devenir l’athlète qu’il est devenu. Le joueur de basket gardait en tête les paroles de son père :

« My father used to say that it’s never too late to do anything you wanted to do. And he said, ‘You never know what you can accomplish until you try.’ »

« Mon père avait l’habitude de m’expliquer qu’il n’est jamais trop tard pour faire ce que tu as toujours voulu faire. Et il m’a dit : « Tu ne sais pas ce que tu peux accomplir jusqu’à ce que tu essayes. »

Un père strict et intransigeant à qui MJ a rendu hommage en déployant toutes ses forces lors de la finale contre Seattle pour remporter ce titre en 1996.

 

redeye-vintage-bulls-photos-relive-the-glory-y-053

Send this to a friend