TOP TEN BOOTY

« She got a big booty so i call her big booty« . Cette phase est de 2 Chainz, mais il en existe des milliers d’autres références au fameux « booty« , ce postérieur que l’on aime tant et qui s’affiche partout depuis quelques années. Une culture de la fesse venue du hip-hop, qui s’est peu à peu déployée dans la pop music jusqu’à devenir omniprésente aujourd’hui. Le dernier exemple en date est le clip  de J.Lo et Iggy Azalea, où les deux « fesses-symbols » nous offrent un très beau spectacle. Quelques jours après le visuel du morceau « Anaconda » de Nicki Minaj, on a de nouveau la preuve que les derrières ne se cachent désormais plus. Pour marquer le coup, on a concocté un top 10 des artistes féminines de l’industrie musicale qui se sont le mieux servi de leur fessier pour faire avancer leur carrières, autrement dit celles qui ont le mieux capitaliser sur leur patrimoine physique.

1-Nicki Minaj :

 

Nicki-Minaj-Top-Ten-Booty
Souvent opposée à la seconde du classement, la Trinidienne de 31 ans est l’indiscutable numéro un. Depuis sa signature sur le label Cash Money et la sortie de Pink Friday en 2010, la rappeuse s’est imposée comme la star majeure de la scène du booty, en délaissant peu à peu le hip-hop pour installer un univers pop et coloré où l’artiste aime jouer de son postérieur. Au grand plaisir de son public masculin.

2-Lil Kim :

Lil-Kim-Top-Ten-Booty
La Queen B a été la première artiste à hyper-sexualiser son image dans le rap, avant de jouer la carte de la gangsta-bitch pour tenter de rivaliser avec une gent masculine dominante. Si l’ancienne maîtresse de Biggie n’est aujourd’hui que l’ombre physique et rappologique de ce qu’elle fut, elle peut se targuer d’avoir inspiré un bon nombre de filles présentes sur ce classement.

3-JENNIFER LOPEZ :

Jennifer-Lopez-Top-Ten-Booty
45 ans et tout son croupion, Jennifer est éternelle. Une chose est sure, « she’s still Jenny from the block », et elle le prouve encore aux sceptiques aujourd’hui avec sa prestation sur clip de « Booty » avec Iggy Azalea. Elle est également pionnière dans le « booty game » comme l’explique Booba : « J’aime les gros derrières, c’est la faute à J-Lo. »

4-Iggy Azalea :

Iggy-Azalea-Top-Ten-Booty
Dans la nouvelle génération de rappeuses (Rhapsody, Azalea Banks, Angel Haze, etc), Iggy n’est de toute évidence pas la plus douée. Mais ce qui fait la différence avec ses collègues de profession est son fessier ! La où les autres jouent la simplicité, l’Australienne a vite compris que pour s’imposer, l’exploitation de son postérieur serait une étape obligée. Les faits lui donnent raisons car elle est en train de devenir le second poids lourd du rap féminin derrière Nicki Minaj.

5-Rihanna :

Rihanna-Top-Ten-Booty
Personnage atypique et controversé , Rihanna ne laisse personne indifférent, encore moins sa plastique que la chanteuse n’hésite jamais à afficher dans ses clips, sur son feu Instagram, en Une des magazines ou encore dans des photos volées. On peine a trouver une partie de son corps encore non dévoilée. Personne ne s’en plaindra.

6-Teyana Taylor :

Teyana-Taylor-Top-Ten-Booty
Une arnaque ! Teyana Taylor divise les avis sur la toile : ami des stars, actrice ou chanteuse en devenir ? Peu de gens savent qui elle est vraiment mais tout le monde sait de quelle manière elle le montre aux gens. Accroc aux réseaux sociaux, la New-Yorkaise de 23 ans passe plus de temps à partager sa plastique avec ses followers qu’à leur donner du son.

7-Foxy Brown :

Foxy-Brown-Top-Ten-Booty
The Girl Foxy représente avec sa meilleure ennemie Lil Kim, le sex symbol du rap hardcore sauce 90´s. Experte comme sa compère new yorkaise dans l’art d’exciter les rappeurs, dans une époque où le vidéoclip et le papier glacé étaient encore les canaux de communications dominants. Les mauvaises langues diront sûrement que la fin de sa carrière coïncide avec la perte de fraicheur physique de la rappeuse.

8-Shakira :

Shakira-Top-Ten-Booty

Pour sa longévité ainsi que pour ses légendaires déhanchés, la bomba latina mérite amplement sa place dans ce top. Depuis qu’on la découverte en 2001 sur son titre « Whenever, Wherever », Shakira n’aura cessé de se trémousser sur toutes les scènes du monde. Que l’on aime sa musique ou non, elle reste une artiste majeure du booty.

 

9-Beyoncé :

Beyonce-Top-Ten-Booty
Comment ne pas nommer la numéro une de l’industrie musicale du moment, celle qui, il y’a une quinzaine d’années, popularise le terme  « bootylicious » (inventé par Snoop Dogg dans les 90’s) qualifiant une femme au fessier obnubilant. Depuis cette époque, la diva s’est efforcée de respecter sa formule en ne négligeant jamais ses autres talents

10-Miley Cyrus :

Miley-Cyrus-Top-Ten-Booty
Soyons clairs, Miley Cyrus n’a pas de fesses, mais elle a des idées. À grands coups de booty shake sur scène et de clips bien sentis, Miley s’est imposée, assez ironiquement, comme l’étendard du twerk. Une performance non négligeable pour un si petit postérieur.

Mentions spéciales à celles qui n’ont pas eu leur place dans ce classement mais qui n’auraient pas démérité : les rappeuses Trina, Jackie-O, K-Michelle ou Lola Monroe, qui payent leur manque de notoriété principalement.

Bonus hors industrie musicale

Jen Selter (aka Vida Guerra 2.0)

JEN

Vida Guerra (aka Jen Selter 1.0)

VIDA

Kim Kardashian (aka femme de rappeur numéro 1)

KIM

Amber Rose (aka femme de rappeur numéro 2)

AMBER

Coco Austin (aka femme de rappeur numéro 3)

COCO

 

Send this to a friend