"Lines", la première expo personnelle de Tyrrell Winston, s'installe à Paris

« Lines », la première expo personnelle de Tyrrell Winston, s’installe à Paris

Exposition-Lines-Tyrrell-Winston-paris

Décidément, basket et art font bon ménage à Paris. Du 13 février au 15 mars 2019, certaines oeuvres de l’artiste Tyrrell Winston seront visibles à la galerie La Cité dans le cadre de son exposition Lines. L’Américain de 34 ans reconfigure des objets abandonnés, brisés ou oubliés, qu’il a amassés en se promenant dans les quartiers de New York.

Après Trajectoire, la balle orange retrouve les galerie parisiennes. Pendant un mois, la galerie La Cité (Paris 9) présente donc la première exposition personnelle de Tyrrell Winston à Paris, intitulée donc Lines. Winston reconfigure des objets abandonnés qu’il a récupérés en se baladant dans les rues de la Grosse Pomme. Pourquoi Lines ? Parce que les lignes représentent les liens que chacun des groupes d’objets apparemment disparates ont les uns avec les autres, établissant des parallèles dans l’absurdité et le symbolisme qui les unissent. Le mélange intentionnel de ces éléments examine l’espoir et le désespoir, la résurrection et la régénération, la vitalité et l’insouciance.

Exposition-Lines-Tyrrell-Winston-paris-1

Le travail de Winston est à la fois un service public (tous les filets de basketball qu’il utilise dans son travail sont remplacés par de nouveaux), un examen et une captivation partielle avec les récits que ces enregistrements apparemment insignifiants de l’existence humaine. Chaque élément individuel utilisé dans le travail de Winston a sa propre identité, son propre contexte et sa propre association indissociable – créant un dialogue automatique. Alors que la nostalgie joue un rôle dans le travail, il existe un niveau d’indifférence envers le passé. Winston exalte ces « anciens » objets dans un travail prescient.

Le vernissage est prévu ce mardi 13 février, de 18h à 21h, et l’exposition restera donc en place jusqu’au 15 mars.

Send this to a friend