Fashion Week FW19/20 : comment l'homme va t-il s'habiller l'hiver prochain ?

Fashion Week FW19/20 : comment l’homme va t-il s’habiller l’hiver prochain ?

YARD-fashion-week-homme-paris-1

Londres, Milan, Paris… Après vous avoir parlé des 5 défilés féminins nous ayant marqués il y a de ça quelques mois, la fashion week masculine a présenté les grandes tendances à venir pour l’hiver prochain. Si la capitale italienne voit le nombre de ses défilés se réduire, le calendrier de la Ville Lumière ne cesse de s’étoffer avec l’arrivée de nouveaux designers. Au total, 56 créateurs ont répondu présent. Mais que faut-il retenir de cette fashion week ?

Cette saison, Paris est sous l’influence japonaise : 12 designers venant de l’autre côté du globe ont choisi la capitale pour présenter leur collection. Un record mené par des têtes d’affiche historiques tels que Yohji Yamamoto et Issey Miyake, les habitués comme Undercover, Facetasm ou Sacai, et l’arrivée de nouvelles têtes : Takahiromiyashita The Soloist, Mihara Yasuhiro et Fumito Ganryu. J.W Anderson fait faux bond à sa ville favorite – Londres – pour son premier runway à la tête de l’homme Loewe, tandis que les défilés les plus attendus des deux « cool kids » du luxe ont vu Virgil Abloh rendre hommage à Michael Jackson chez Louis Vuitton et Kim Jones réinterpréter le costume masculin en défilant sur tapis roulant chez Dior.

La doudoune : OVERSIZE

Long ou court, le manteau matelassé se porte oversize. Présent depuis plusieurs saisons, il se présente sous de nouvelles formes comme le tailleur chez Fumito Ganryu et le kimono chez Sacai. Le matelassage est embossé du célèbre monogramme chez Louis Vuitton et se porte sanglé chez Private Policy et Takahiromiyashita The Soloist. Extra longue chez Angus Chiang ou chez Off-White, la doudoune se décline avec son sac banane intégré, presque semblable à une couette.

L’écharpe : XXL

En plus de la doudoune, l’écharpe se porte elle aussi en taille XXL. Matelassée chez Dries Van Noten et Dunhill, ultra épaisse, rayée et en maille chez Loewe ou Bobby Abley, elle va jusqu’à traîner au sol chez Acne Studios et AMI. Elle se porte autour du cou et simplement jeté sur l’épaule comme chez Sunnei, ou à la taille comme chez Dior.

La taille : CINTRÉE ET SANGLÉE

Si sur certains shows la tendance est à l’oversize, chez d’autres elle est à la taille cintrée, voire corsetée, avec de multiples ceintures en cuir comme chez Prada. Une boucle plus travaillée chez Pièces Uniques, agrémentée d’une fermeture à code qu’on retrouve habituellement sur les valises. On redécouvre la célèbre boucle devenue iconique chez Alyx, mise en avant sur des vestes de costumes ceinturées.

Les couleurs : FLASH ET ACIDE WASH

L’hiver prochain, le motif tie and dye multicolore arrive en force. Habituellement porté en été, il apparaît classe en neutre ou coloré chez Dries Van Noten, sur du jean, des doudounes et en total look chez Dsquared2 ou chez Marcelo Burlon. La couleur orange, déjà introduite depuis plusieurs saisons, arrive à son apogée : présente en total look chez Off-White, Angus Chiang, Acne Studio et A Cold Wall. On retrouve d’autres couleurs flashy en monochromes comme le rose chez Raf Simons et le vert chez Craig Green.

La tête : CAGOULÉE

À l’ère où la plupart d’entre nous souhaite avoir son quart d’heure de gloire sur les réseaux sociaux, la fashion week cherche cette saison l’anonymat. Des grandes capuches et des cols cachant la moitié du visage chez Alyx et chez Juun.J. Vetements portent des cagoules en référence au monde sombre du Dark Net et les mannequins du show de Takahiromiyashita The Soloist ressemblent à des membres furtifs d’une escouade militaire d’un monde dystopique.

Send this to a friend