Akon : "Les Noirs doivent s'unir, l'Afrique doit s'unir"

Akon : « Les Noirs doivent s’unir, l’Afrique doit s’unir »

Qui n’a jamais fredonné « Right Now (Na na na) » au volant de sa voiture nous jette la première pierre. C’est la force d’Akon, qui après une carrière bien remplie, s’engage pour aider le Sénégal et l’Afrique ; quitte à devenir président des Etats-Unis. De passage à Paris, l’artiste a répondu à toutes nos questions.

Photos : @antoine_sarl

Pour la plupart des français, Akon est ce type qui a collaboré trois fois avec Booba : « Locked Up Remix », « Gun in Hand » et « Lunatic ». Pour d’autres, surtout les Américains, c’est un ancien de la musique, avec une tonne de classiques à son actif, qu’on n’écoute plus tellement aujourd’hui mais dont on est ravis d’entendre la voix sur les compilations YouTube « Best 2000 hits we will never forget« . Pour les sénégalais, et peut-être l’Afrique de manière générale, c’est une icône et un philanthrope, entre autres. En réalité, Akon c’est un peu tout ça à la fois.

Car pour sauver son pays et son continent, l’artiste met tout en ordre pour devenir le prochain président des Etats-Unis. Un nouvel album ? C’est une collecte de fonds pour la campagne présidentielle. Une interview ? C’est une prise de parole non négligeable pour exposer ses idées. Alors, de passage à Paris il y a quelques semaines pour présenter son dernier opus, on a profité de sa venue pour lui poser les questions essentielles : Booba serait-il un bon président ? Comment aider l’Afrique ? Un artiste doit-il s’engager publiquement ? Est-il impossible de changer les choses sans passer en politique ? Autant de questions qu’on lui a posées, et auxquelles le hitmaker nous a répondu dans un entretien surprenant, mais extrêmement riche.

Send this to a friend