Alpha Wann : "Mon métier, c'est de cracher du feu"

Alpha Wann : « Mon métier, c’est de cracher du feu »

Il le reconnait lui-même : Alpha Wann a mis du temps avant d’être pleinement satisfait de son niveau. Une rare exigence que le public prend visiblement le soin d’apprécier, au regard des éloges dont est couvert son très attendu premier album. Car sur UNE MAIN LAVE L’AUTRE, le rappeur de Pernety boxe en catégorie poids lourd avec les mots qu’il préfère économiser en entretien. Comme celui qu’il nous a accordé.

Photos : @samirlebabtou

Alpha Wann est un bousillé du rap. On le reconnait aux références pointues dont sont parsemées ses interviews, à ses premiers placements, piochés de manière un peu trop évidente du côté de Gilles et de Daniel, jusqu’à sa sonnerie de téléphone. Sur « Flingtro », piste d’introduction de la première véritable pièce de sa discographie solo, il abondait : « J’rappe sur le rap, parce qu’à cause de lui je n’ai plus de vie. » Comme pour mieux nous signifier la place prépondérante qu’occupe la discipline dans son quotidien et son esprit. Alors à force d’y consacrer temps et énergie, Alpha Wann s’est juré d’être le meilleur. Année après année, le rappeur de Pernety n’a cessé de parfaire son art, s’attirant progressivement la reconnaissance de ses plus éminents homologues, jusqu’à la sortie d’UNE MAIN LAVE L’AUTRE, son joyau le plus poli, délivré le 21 septembre 2018. Un premier album qui le voit concrétiser sa propre prophétie, lui qui boxe en heavyweight avec les mots qu’il  économise volontiers face caméra. Comme dans cette rare interview qu’il nous a accordée.

Remerciements : Restaurant 14 Paradis

Send this to a friend